Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

LA CROISIÈRE DE LA LUXURE (15 de 15) - En attendant notre vol de retour

Journée de retour, notre vol n'est que tard en soirée et Mitch a réservé une chambre d'hôtel sur le bord de la mer à Fort Lauderdale en Floride. Sophie et Luc partent tôt. Nico a décidé d'aller expérimenter les saunas gais et nous attirons la plantureuse blonde, Gloria, pour nous accompagner...

Proposée le 17/01/2024 par Nath et Mitch

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FFH
Lieu: Vacances, voyages
Type: Roman


De retour à notre chambre, même si nous sommes exténués, nous devons faire nos valises et les laisser à l’extérieur de la chambre avant 2 heures ce matin. Comme notre départ n’est qu’à 21 heures demain soir, je dis à Nathalie de nous préparer un bagage de cabine contenant quelques jouets sexuels ainsi que les maillots de bain. Elle m’interroge :

- Pourquoi faut-il traîner nos jouets avec nous?
- Parce qu’on ne va sûrement pas passer toute la journée à faire le pied de grue à l’aéroport. J’ai donc réservé une chambre pour la journée dans un hôtel situé sur le bord de la plage à Fort Lauderdale.
- Oh mon amour, quelle attention, tu penses à tout décidément…
- Avant que je ne boucle ma valise, que vas-tu porter demain, Nath?
- Le même kit que je portais à mon arrivée, mon chemisier rouge en soie, ma jupe plissée blanche et mes baskets blanches.
- Oh, madame se met quand même chic. Alors je vais porter un chemisier noir en lin avec des pantalons blancs en toile.

Les valises bouclées, nous prenons chacun notre tour une bonne douche et nous, nous couchons. Je me tourne vers Nathalie et nous, nous embrassons langoureusement.

Nathalie se recule et me dit :
- Merci pour ce merveilleux voyage, je viens de passer les plus beaux jours de ma vie.
- Je te remercie aussi d’être là. Et je suis reconnaissant que tu aies respecté nos règles à la lettre. Nos ébats sexuels en ont été des plus exceptionnels.
- …
- Je sais que nous avons franchi toutes les barrières assez rapidement cette semaine, nous y sommes allés à fond de train et j’espère que notre libertinage ne fera pas entrave à notre amour.
- T’en fais pas mon amour, moi je crois plutôt que tous ces moments de libertinage nous ont rapprochés encore plus l’un de l’autre.
- Alors passe une bonne nuit ma belle, je t’aime aussi fort qu’aimer puisse se faire.

XXX

Aux environs de 8 heures, je sens ma queue coulisser dans la bouche de Nathalie, j’ouvre les yeux et je passe ma main dans ses cheveux. Elle me regarde avec un petit sourire narquois et me dit :
- Bon matin mon minet, tu as bien dormi?
- Oui, comme un lustre et toi?
- Moi aussi. Ça fait à peine deux minutes que je suis éveillée.
- Et que me vaut ce tendre réveil?
- Un petit moment de gratitude pour souligner la chance que j’ai de vivre avec un homme aussi merveilleux…
- Merci mon amour, mais tu sais, si on veut être à l’heure ce matin, il faut commencer à se préparer.
- Oui, tu as raison.

Je passe le premier à la salle de bain puis je m’habille rapidement. Pendant que Nathalie se prépare, je récupère tout ce qui traîne dans la chambre, récupère nos téléphones cellulaires et attends que ma douce soit prête.

C’est avec regret que nous quittons notre chambre pour nous diriger vers le restaurant buffet. Gloria, Sophie, Nico et Louis nous attendent à la porte. Sophie porte une robe blanche classique, chaussée de sandales avec talons de 6 cm. Gloria est plus sophistiquée avec un chemisier noir en satin et des pantalons crème, chaussée sur des escarpins de 10cm. Nico porte un chemisier noir et des pantalons noirs tandis que Louis est plus détendu avec un chemisier crème et des pantalons noirs.

Après les bises et salutations d’usage, le maître d’hôtel nous amène vers notre grande table de 12.

Profitant de notre dernier repas ensemble, j’ouvre la discussion avec nos nouveaux amis :
- A quelle heure est votre vol?
- Vers midi, déclare Sophie…
- Nous c’est à 21 heures, nous dit Nicolas.
- Comme nous, dis-je, allez-vous attendre à l’aéroport toute la journée, Gloria et toi?
- Non, répond Nicolas, avec la permission de Gloria, je vais visiter un sauna gai tandis que ma belle ira faire les boutiques au Centre commercial Sawgrass Mills.
- Moi mon merveilleux mari nous a réservé une chambre dans un hôtel sur le bord de la mer pour la journée, dit Nathalie.

A ce moment, Gloria jette un regard de braise vers nous. Nathalie se penche à mon oreille et me chuchote :
- Tu as envie que nous l’invitions à se joindre à nous parce qu’avec le temps incertain, il est bien possible que nous passions la journée à l’intérieur?
- Toi, tu as encore envie de jouer avec la belle blonde?
- Évidemment si tu en as envie de te la taper toi aussi…
- Oui, on peut avoir du plaisir, c’est certain.

Nathalie se tourne vers Gloria et lui demande :
- Si Nico est d’accord, tu as envie de te joindre à nous?
- Compte tenu du passe droit que je lui accorde pour aller sucer des bites, je suis sûr qu’il est d’accord et moi, juste à l’idée de passer la journée avec un couple de petit pervers, je suis déjà toute trempée!
- Je suis d’accord dit Nico.
- Avoir su, dit Sophie, nous aurions réservé un vol en soirée.
- Oui, c’est triste pour vous, mais rassurez-vous, on fait une journée de plage…
- Ouais, dit Louis, ils annoncent de la pluie!!!

Sur ce, on s’échange nos coordonnées, on se lève et je prends Sophie dans mes bras et je lui roule une pelle langoureuse tout en caressant sa belle poitrine. Nathalie fait de même avec Louis et bien sûr avec Sophie en lui disant :
- Triste pour toi Sophie, puisque tu as déjà l’habitude des queues hors norme des black, j’aurais pu te prodiguer la recette de « fisting » de Mélanie…
- Ce n’est que partie remise ma chère, conclut Sophie.

Nous quittons tous le navire ensemble. La file d’attente vers les douanes américaines est assez longue. Lorsque nous arrivons au douanier, il nous demande ce que nous apportons dans nos bagages à main. Nous lui répondons que ce sont des jouets sexuels. Ce dernier nous envoie directement vers une pièce afin qu’on vérifie plus à fond nos bagages.

La fouille est plutôt gênante pour Nathalie puisque la douanière examine un à un chaque objet et jette fréquemment un coup d’œil vers ma douce, tout particulièrement lorsqu’elle sort le gode ceinture. Moi, ça m’amuse, je souris… Jusqu’à ce qu’elle lève le gode devant moi et me demande (conversation en anglais mais traduite en français):
- Est-ce qu’elle s’en sert sur vous?
- Oui, quelques fois, mais plus souvent sur une autre femme avec qui nous jouons. Et très souvent l’autre femme encule ma femme pendant que je la pénètre lors d’une double pénétration. Est-ce que ça répond à vos questions?
- Oui merci.
- Et dites-vous que tous ces passagers derrière moi qui ont l’air normaux, ce sont tous des gens qui arrivent d’une croisière échangiste de sept jours. Donc, tous des pervers!
Subjuguée, tout comme Nathalie, par ma réponse, elle dépose tous les objets dans la petite valise, la referme et nous fait signe qu’on peut disposer.

Nos quatre autres amis passent la douane sans problème et nous attendent dans la navette vers l’aéroport.

Arrivés à l’aéroport, Nathalie ouvre ses valises et y recueille quelques vêtements pour se rendre plus sexuellement désirable. Nous déposons l’ensemble de nos valises dans des casiers, saluons de nouveau nos amis et sortons avec Gloria pour se diriger en taxi vers notre hôtel. En chemin, nous arrêtons dans une boutique de spiritueux, achetons deux bouteilles de blanc et une de champagne.

XXX

Nous arrivons à l’hôtel aux alentours de 11 heures. Nous prenons possession de la chambre, une suite junior, que nous avons louée jusqu’à 18 heures ce soir.
Dans la chambre, il y a bien sûr un très grand lit entouré d’un divan trois places, un fauteuil, un petit bureau, une table ronde avec quatre chaises et les bureaux. La salle de bain est assez spacieuse. Une grande douche italienne remplace le bain habituel. Il y a un balcon à l’extérieur, avec vue sur l’océan Atlantique.

Après le dépôt des bagages, je me tourne vers les filles et leur demande :
- Avant la pluie, voulez-vous aller vous baigner sur la plage ou à la piscine de l’hôtel?
- Moi, je suis venue ici pour baiser, répond Gloria!
- Moi aussi je meure d’envie de jouer ajoute Nathalie qui s’approche de dos à Gloria, glissant ses mains sous ses bras et caressant sa généreuse poitrine.

Sur ces mots je m’approche face à Gloria qui m’enlace autour du cou pendant que Nathalie continue à la caresser par derrière. Elle approche sa bouche de la mienne et me roule une pelle langoureuse et très perverse. Sa langue est très active autour de la mienne. Nathalie me regarde avec un sourire complice d’approbation.

Avec mes mains, je déboutonne lentement son chemisier tout en continuant à l’embrasser alors que la belle blonde descend sa main droite pour malaxer ma queue qui est déjà très tendue à l’intérieur de mon pantalon.

Puis, elle arrête son baiser, me fait un sourire et se tourne vers Nathalie pour lui prodiguer un baiser identique, tout en retirant son chemisier. Elle retire également le chemisier de Nathalie et moi j’enlève le soutien-gorge de la belle blonde. A mon tour de glisser mes mains et caresser sa magnifique poitrine.

Au bout d’un moment Nathalie me regarde et me dit :
- Sers-nous un verre de champagne mon amour, le temps qu’on passe à la salle de bain pour nous préparer. Crois-moi, tu ne seras pas déçu.
- Allez les filles, mais je vous rappelle que les règles restent en vigueur.
- Pas de problème mon gros minet, me dit Nathalie.

Tout en versant le champagne dans les verres, je fais trois petits papiers avec chacun de nos noms inscrits, je les plie et les dépose dans un petit verre.

Puis, les deux femmes sortent de la salle de bain ensemble, se tenant par la main. Nathalie porte son crop top noir à fines bretelles avec une culotte brésilienne de dentelle noire, un porte jarretelle de la même couleur et des bas jarretières noirs. Elle chausse ses « fuck-me shoes » avec talon aiguille de 8 cm. Ses tétons pointent outrageusement. Elle me fait un magnifique sourire tout en sachant que je la trouve salope, la plus bandante que la terre connaisse.

Gloria porte un magnifique soutien-gorge noir de dentelle, un string de la même collection un porte-jarretelle, des bas jarretières noirs et des escarpins de 10 cm.

Les deux femmes s’approchent de moi et je leur tends un verre, je leur demande :
- Ça vous tente de jouer à un petit jeu?
- Oui, répondent-elles en chœur.
- J’ai dans ce verre trois papiers portant chacun un de nos noms. Nous allons piger un nom au sort et la personne choisie prendra place sur le fauteuil et fera figure de voyeur ou voyeuse pendant les 30 prochaines minutes. Est-ce que ça vous va?
- Oui, dit Nathalie, à la condition que les règles soient maintenues.
- Oui, sans problème, et la règle no. 1, stipule qu’un ou l’autre des partenaires peut se joindre au trio quand il le veut.
- Chiche, dit Gloria, je ne pourrai même pas avoir la grosse queue de ton mari dans mon cul!

Mitch tend le verre contenant les noms à Nathalie qui pige son propre nom…
- C’est quand vous voulez, nous dit-elle, le temps commence maintenant!
J’enlève ma chemise et mes pantalons, il ne me reste que mon boxer. Je m’approche derrière Gloria et la pousse légèrement pour qu’elle soit face à Nathalie qui est bien assise dans le fauteuil.

Tout en fixant Nathalie, tous les deux, je dégrafe le soutien-gorge de Gloria, le retire et commence à caresser sa poitrine voluptueuse, tout en maintenant un sourire provocateur vers Nathalie. Je lui fais de petits baisers dans le cou tout en caressant le bout de ses tétons avec mes index et majeurs de chaque main.

Gloria glisse sa main jusqu’à ma queue déjà bien tendue et la caresse vigoureusement. Elle dit à Nathalie :
- Ton bel étalon ma chérie est très, très, très bandé. Et j’ai envie de l’embrasser passionnément, tu sais, le genre de grosse pelle très baveuse!
- Vas-y ma chère, il est tout à toi.

Gloria se tourne de côté et je me place devant elle. Elle passe sa main gauche autour de mon cou tout en continuant à me caresser à travers mon boxer.
- Regarde bien petite chienne, dit Gloria à Nathalie, approche-toi beau mec et viens m’embrasser.

Durant de longues minutes, Gloria me roule une pelle d’anthologie alors que Nathalie n’en perd pas une miette. Puis, elle s’accroupit doucement, empoigne mon boxer avec ses deux mains et le glisse jusqu’au sol. Mon pénis est gros et pointe vers le haut. Je suis très excité.

Gloria jette un autre regard vers Nathalie, lui fait un sourire et commence à me bouffer les couilles une après l’autre avant de lécher la hampe de mon pénis jusqu’au gland. Elle reprend mes testicules en bouche tout en me masturbant lentement. Elle donne deux coups de langue sur mon gland alors que j’ai les yeux rivés sur Nathalie qui sourit de moins en moins.

Elle fait un nouveau sourire provocateur à Nathalie qui reste de glace et me dit :
- Tu as envie de te faire sucer beau mec?
- Evidemment, je n’attends que ça.
- Nathalie je peux? Demande Gloria.
- Fais-toi plaisir vilaine chaudasse, amuse toi.

Gloria suce mon gland et entame une divine fellation. Sa bouche est un véritable écrin de velours…

En même temps qu’elle me suce, elle glisse ses doigts sur sa chatte pour bien les lubrifier et pose un de ses doigts sur ma rosette. Puis, elle force un doigt dans mon cul et l’agite sur ma prostate. Je sens un orgasme arriver à la vitesse grand V. Je lui dis :
- Gloria, je suis près du point de non retour. Ou bien tu arrêtes si tu veux mon sperme dans ta chatte ou bien tu continues.
- C’est bon, vide-toi dans ma bouche j’en ai envie.

Je fixe le regard glacial de Nathalie et au bout de quelques minutes, je finis par envoyer quelques bonnes giclées dans la bouche de Gloria.

Elle se relève et s’approche de Nathalie. Elle se penche au-dessus d’elle en s’appuyant sur les accoudoirs du fauteuil les seins pendants et approche sa bouche pour partager sa récolte de fluides. Nathalie caresse doucement le bout des seins de Gloria.

Après ce baiser, Nathalie repousse Gloria, se lève de son fauteuil et viens vers moi avec son regard de braise. Elle me roule une pelle torride, puis se recule et me dit :
- Avale ton foutre vieux pervers…

Il y a un long ottoman au bout du lit. Je le tire et le tourne à 90 degrés de sorte que la chatte de Gloria soit face à Nathalie. Je dis à Gloria :
- Maintenant, étend toi sur ce grand pouffe belle blondasse. Approche tes fesses sur le bout et pose tes jambes sur les bras du fauteuil, de chaque côté de Nath. C’est à mon tour de butiner…

Je regarde Nathalie, lui fait un sourire complice. Je m’approche ensuite de Gloria, qui a les jambes écartées, la vulve grande ouverte, laissant voir un léger filet de cyprine qui coule de ses petites lèvres. Je me tourne vers Nathalie et lui demande :
- Tu trouves cette chatte invitante?
- OUI…
- Avoue que tu as envie d’y glisser ta langue petite perverse…
- OUI…
- Désolé, c’est « MON » trente minutes, alors c’est moi qui déguste. Par contre, je te permets de te placer de côté si tu veux admirer ma dégustation.

Nathalie se lève, jette un regard de feu vers Gloria qui lui retourne un sourire provocateur et elle se place à coté de moi.

J’approche ma bouche et je commence à la sucer doucement autour de ses grandes lèvres. Je donne quelques coups de langue sur sa rosette au passage. Puis, je lèche à l’intérieur de ses petites lèvres et récupère un maximum de son délicieux miel.

Je continue mon cunni et commence à déguster son petit bouton d’amour. La blonde se met à gémir son bonheur alors que je fais pénétrer mon index et mon majeur, repliés vers le haut à l’intérieur de son vagin.

J’entreprends un va-et-vient sur son point G. Gloria se met à gémir furieusement.
- Continue Mitch, je t’en supplie t’arrête pas, je sens ma jouissance arriver…
- Prends ton pied chaudasse, lui dit Nathalie.
- Oh oui, oui, je viens, ouiiiiiiii, ouiiiiiiiiiiiii, ouiiiiiiiiiiiiii.

Gloria est terrassée d’un premier orgasme ravageur. Elle se rassoit sur le pouffe et regarde Nathalie dans les yeux avec un sourire enjôleur. Elle lui demande :
- Est-ce qu’il nous reste encore du temps?
- Oui, une bonne dizaine de minutes encore ma chérie.
- Alors mets-toi en levrette, monte ton cul et baisse-toi sur tes coudes, lui dis-je.
- Oui MAÏTRE et prends-moi sans condom s’il te plait.

Je me tourne vers Nathalie qui approuve de la tête avec un sourire. Nathalie va se placer un peu plus loin sur le long pouffe écarte ses jambes devant le visage de Gloria, et commence à caresser doucement son gros clito, déjà sorti de son capuchon. On voit qu’elle mouille comme une salope.

Je me positionne derrière Gloria, et insère ma queue déjà très tendue au fond de sa chatte. Cette dernière émet un lourd gémissement. Je commence doucement de longs va-et-vient alors que Nathalie fixe le visage de Gloria et lui demande :
- Dis-moi que tu aimes la queue de mon gros pervers dans ta chatte.
- Je l’adore, tu est très chanceuse ma petite pétasse de l’avoir à ton service.
- Dis-moi que tu as envie de sucer mon gros clito blondasse.
- Oui j’en meure d’envie…
- Désolé parce que je sais que tu n’aimes pas les plaisirs saphiques, répond Nathalie en me fixant du regard et d’un sourire complice.

Pendant ce temps, j’accélère ma pénétration sur Gloria qui gémit de plus en plus fort. Je fais un clin d’œil à Nathalie qui se lève et va récupérer le Hitachi dans sa valise.

J’arrête ma pénétration et dit à Gloria :
- Tourne-toi sur le dos salope…

Elle s’exécute, je lui soulève les jambes et pénètre de nouveau sa chatte d’un coup jusqu’au fond. Nathalie donne à Gloria le Hitachi et je commence à la défoncer rapidement, de toutes mes forces. Elle a les jambes repliées par-dessus mes épaules et je la laboure en la tenant par les cuisses, le cul un peu relevé. Gloria émet de plus en plus de gémissements et actionne le Hitachi qu’elle pose directement sur son clito. Lorsque je la sens prête, j’arrête mes va-et-vient, enfonce ma queue au fond de son vagin et appuie mon ventre sur le Hitachi.

- Ah oui, ah oui, ah oui, je viens, je viens, oui, oui, ouiiiiiii, ouiiiiiiiiiii, ouiiiiiiiiiii.

Elle se met à trembler de toutes ses forces, terrassée d’un orgasme foudroyant, je dépose ses jambes sur l’ottoman et la laisse revenir lentement parmi nous.

- Quel pied, dit-elle en nous regardant avec un grand sourire de satisfaction.
- Faisons une pause, je nous commande quelques plats à partager. Fromages et crudités ça vous va?
- Ouiiiiii, répondent-elles en chœur.

Gloria remet son soutien-gorge et son string, Nathalie est toujours vêtue de son crop top et de sa culotte brésilienne.

Quelques instants plus tard, on sonne à la porte. Nathalie va répondre. Un jeune latino bien habillé se présente avec un petit chariot et dépose la nourriture sur la table. Il semble hypnotisé par les deux filles mais surtout par les tétons de Nathalie qui pointent outrageusement sous son top en soie. Une bosse apparaît rapidement dans son pantalon.

Nathalie s’approche et lui demande doucement à l’oreille tout en pressant vigoureusement sur sa queue tendue:
- Pourboire nature ou en argent?
- Sérieuse? Humm nature!

Il me regarde et je lui fais signe que oui avec ma tête.

Nathalie nous envoie un sourire complice à Gloria et moi. Elle continue de caresser sa pine à travers son pantalon. De son autre main, le prend derrière la tête et l’approche de sa bouche pour lui rouler une pelle torride. Le gars en profite pour lui caresser les seins. Il bande comme un mort de faim. Nathalie me jette un coup d’œil assorti d’un sourire coquin puis se baisse. Elle défait sa ceinture et baisse lentement son pantalon. Elle caresse la bite à travers le boxer tout en me fixant d’un regard de braise et se mord la lèvre inférieure.

Elle retire ensuite le pénis du boxer et donne quelques coups de langue sur le gland. Son pénis est dans la moyenne. Elle le prend en bouche et se met à le sucer avidement. Puis se tourne vers Gloria et lui dit :
- Tu veux y goûter? Je suis partageuse…
- Bien sûr ma belle, trop aimable!

Gloria se baisse tout près de Nathalie et les deux filles se mettent à sucer alternativement la queue du serveur qui gémit de plus en plus. Nathalie se retire un peu et dit à Gloria :
- Je te le laisse ma chérie, il est tout à toi! Moi je reprends ce qui m’appartient.

Pendant que Gloria continue sa fellation, Nathalie revient vers moi avec un grand sourire et me dit :
- J’ai envie de toi et de ta queue; seulement TA QUEUE aujourd’hui mon bel amour.
- Hum ma petite salope juste pour moi… Déshabille-toi et couche-toi sur le lit, j’ai envie de te goûter et de te boire jusqu’à la lie.

Pendant ce temps, Gloria prend un tube de gel et remet un condom au serveur. Elle se positionne en levrette sur l’ottoman, lubrifie son troufignon et dit au serveur :
- C’est ton jour de chance mon jeune ami, prends moi le cul!

Sans préliminaire, le serveur pénètre lentement Gloria jusqu’à la garde et se met à la défoncer sauvagement. Gloria ne semble pas très enchantée par cette pénétration rapide et sans préparation. Le jeunot agit comme un débutant inexpérimenté, songe-t-elle. Très vite il se met à gémir et jouit dans son préservatif. Une affaire de quelques minutes seulement… Gloria se tourne et lui dit :
- Ah, ah, merci, ce fut très jouissif, tu peux y aller maintenant, merci pour tout.

Pendant que je bouffe passionnément la chatte de Nathalie, le serveur quitte et Gloria vient nous retrouver sur le lit. Elle embrasse passionnément Nathalie, se retire et lui dit :
- C’était pathétique comme expérience!
- Désolé ma belle…

Puis j’attaque son clitoris et Nathalie se met à couiner de plus en plus fort jusqu’à l’arrivée d’un orgasme qui la foudroie violemment. Elle tremble de tout son corps et m’empoigne par les cheveux pour m’approcher à sa hauteur pour que je l’embrasse passionnément.
- Couche-toi sur le dos mon chéri, me dit-elle, j’ai envie d’une simple chevauchée.
- Et moi qu’est-ce que je fais? demande Gloria.
- C’est mon moment ma belle, tu nous regardes, toi tu as eu ta dose, répond Nathalie.

Nathalie se positionne à cheval, prend ma queue et l’insère lentement dans sa chatte jusqu’au pubis. Elle fait quelques lents va-et-vient, se penche vers moi, m’embrasse amoureusement, un long moment. Elle se redresse, me fixe de son regard de braise, me fait un sourire très complice et me dit :
- Prends-moi les mains mon amour.

Nous croisons nos mains l’une dans l’autre, elle se redresse et entreprend une lente ondulation du bassin, son clitoris appuyé directement sur mon pubis. Légèrement penchée par en arrière, me fixant du regard, elle accentue la pression et accélère ses mouvements.

Soudainement, elle s’agite violemment :
- Laisse-toi aller petite salope, prends ton pied.
- Retiens-toi mon amour, laisse-moi arriver, je t’en supplie, c’est très bon…
- …
- Ah oui… Ah oui… Je viens, je viens, ouiii, ouiiiii, argh ouiiiii, ouiiiiiii, ouiiiiiiiiiii, ouiiiiiiiiii, JE VIENS, JE VIENS, ouiiiiiiiiiiiiiiiiii, laisse-toi aller, vide-toi mon amour, ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii, arghhhhhhhhh, ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!, hurle-t-elle de toutes ses forces.

Au même moment, je lui envoie toute la purée au fond de son vagin, mon orgasme est aussi ravageur que le sien. Elle tremble de toutes ses forces avant de s’effondrer sur moi, complètement épuisée.
- Quel orgasme Nath, lui claironne Gloria.
- A qui le dis-tu, rétorque Nathalie, je pense que j’ai ma dose de sexe pour cette semaine.
- Moi aussi, répond Gloria, quelle semaine. Vous avez tellement éveillé ma sexualité tous les deux, je vous garde dans mon cœur pour l’éternité.

Reprenant la balle au bond, je lui dis :
- Toi aussi magnifique blonde, tu as été pour nous deux, un rayon de soleil inattendu, arrivé de nulle part, on t’apprécie énormément.

Nathalie hoche la tête en guise d’approbation.

XXX

Nous passons le reste de l’après-midi à discuter de tout et de rien, tout en sirotant notre champagne, Nathalie assise amoureusement sur mes genoux et un bras enlacé autour de mon cou.

Nous apprenons que dans la vie de tous les jours, Gloria et Nicolas possèdent leur propre entreprise immobilière qui fonctionne admirablement bien. Moi de mon côté je lui avoue que je suis vice-président d’une multinationale, chef de file dans son domaine, à la veille d’une retraite bien méritée. Nathalie lui dit qu’elle travaille à temps partiel sur de petits dossiers en marketing pour quelques clients régionaux.

XXX

Tel que prévu, en fin de journée nous retournons à l’aéroport pour prendre notre vol de retour. Nous retrouvons Nicolas qui nous avoue finalement que son expérience de sauna gai n’a pas été à la hauteur de ce à quoi il s’attendait.

C’est alors que j’en profite pour lui dire :
- T’en fais pas mon ami, j’ai peut-être une solution pour toi, n’est-ce pas Nathalie?
- Désolé mon vieux pervers, je n’ai aucune idée où tu t’en vas!
- Ben voyons, ALLUME ma petite cochonne!
- …
- Chloé et Eric?
- Ahhhhhhhh, je te vois venir vieux pervers.
- Ecoute Nicolas, notre première expérience échangiste, on l’a eue avec une fille nommée Chloé, la meilleure amie de Nath, laquelle n’avait eu aucun échange sexuel avec son mari depuis plus de 5 ans. (Voir notre série Chloé la meilleure amie… 6 chapitres). Au terme d’un trio torride qui a duré des heures et des heures, elle en a discuté le lendemain avec son mari qui lui a avoué qu’il avait découvert sur le tard qu’il était gai.
- …
- Bon, c’est une longue histoire, mais dans le futur, on organisera un souper tous ensemble et voir où ça peut nous mener, sexuellement. Au pire, on se fait une baise ensemble.
- Oui, je suis partant…
- Et toi Gloria?
- Moi je suis partante pour tout avec Nath et Mitch!
- COCHONNE, conclut Nathalie.

XXX

A notre arrivée à Montréal, nous franchissons rapidement les formalités à la douane et récupérons notre voiture pour notre retour à la maison, avec une arrivée prévue tard dans la nuit.

Durant le voyage en auto, je demande à Nathalie :
- Puis ma petite perverse, comment as-tu trouvé ta semaine?
- J’ai tout aimé, j’y ai pris énormément de plaisir…
- Qu’est-ce que tu as aimé le plus?
- J’ai beau y penser, je ne sais pas quoi te répondre. Sans doute cette liberté sexuelle que nous nous sommes offerte toi et moi mon amour?
- Moi, si je fais un palmarès : je place en première position, notre première nuit avec Chloé où, en quelque sorte, nous avons ouvert une boîte de pandore… Puis, notre nuit avec Luc à l’hôtel, jusqu’au moment où tu as dérapé. (Notre histoire intitulée : Un jour et une nuit à Montréal, chapitre 3).
- Tourne pas le fer dans la plaie mon amour, je suis tellement désolée de t’avoir déplu, tu n’as pas idée jusqu’à quel point je me trouve conne.
- Non ça va Nath, tout est oublié. Pour la croisière, je n’ai pas d’événement particulier parce que chaque expérience est unique de par sa nouveauté. Mais ta tenue le soir du souper de la soirée BDSM et bien sûr le dévergondage de Gloria sont des faits très marquants.

Enfin, nous voilà arrivés, on entre chez nous, allons à la douche et finissons rapidement dans notre grand lit, blottis l’un contre l’autre, en cuiller, ma queue tendue le long de sa raie… Fin d’une belle expérience.

Il y aura une suite prochainement avec diverses expériences échangistes vécues en club et avec nos amis.

- FIN -

NOTE DE L'AUTEUR: Je vous remercie d'avoir suivi les péripéties de Nath et Mitch qui se poursuivront prochainement avec une série intitulée: Soirée sexy avec "Chloé et Eric" racontée en 5 chapitres.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
LA CROISIÈRE DE LA LUXURE (12 de 15) - Le vieux Doc et sa femme
LA CROISIÈRE DE LA LUXURE (7 DE 15) – Gloria et Nicolas
LA CROISIÈRE DE LA LUXURE (5 de 15) - Ce soir on tue Sophie!
LA CROISIÈRE DE LA LUXURE (8 de 15) - Le donjon des plaisirs orgasmiques
LA CROISIÈRE DE LA LUXURE (6 de 15) - On prépare la soirée BDSM