Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

LA CROISIÈRE DE LA LUXURE (12 de 15) - Le vieux Doc et sa femme

On se prépare pour notre dernier dîner et notre dernière soirée de cette fabuleuse croisière qui nous a permis d'atteindre de nouveaux sommets dans notre vie sexuelle. Mais que nous réserve cette dernière soirée. A vous de le découvrir dans nos trois prochains chapitres... Bonne lecture.

Proposée le 2/01/2024 par Nath et Mitch

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: 2CPL
Lieu: Vacances, voyages
Type: Roman


Après le départ de Gloria et Nicolas et notre petite mise au point nous, nous endormons l’un contre l’autre. Lorsque nous ouvrons les yeux, nous sommes à moins de 15 minutes de l’ouverture de la salle à manger.

Donc, nous avons peu de temps pour nous préparer. Pour ce dernier souper, Nathalie met ce qu’elle a sous la main; son crop top noir en soi à fines bretelles, sa micro jupe blanche plissée. Comme dessous, elle met un tanga brésilien noir, son porte-jarretelles, ses bas jarretières noirs et ses talons aiguille Louboutin de 12 cm.

Moi je porte un chemisier blanc en lin par-dessus un pantalon de toile noir.

Après s’être fait un maquillage de soirée, Nathalie ramasse quelques jouets sexuels et le pot de crème magique point G.

Nous arrivons donc à la salle à manger avec une quinzaine de minutes de retard. Le maître d’hôtel nous amène à notre nouvelle grande table.

Comme nous sommes les derniers arrivés, il ne reste que deux places, une en face de l’autre. Nathalie entre deux hommes et moi entre deux femmes. Nous saluons au passage Gloria et Nicolas ainsi que Sophie et Louis.

- Bonsoir, excusez notre retard, endormis tous les deux, nous avons passé tout droit. Je suis Mitch et voici mon épouse adorée Nath.
- Enchanté me dit l’homme à ma droite, je suis Marc et voici ma femme Josée.

Comme ce couple entretient déjà une conversation avec Sophie et Louis, il ne reste que le couple à ma gauche (à droite pour Nathalie):

- Bonsoir madame, bonsoir monsieur…
- Bonsoir, Mitch et Nath, je suis Mélanie et mon époux Jean.
- Enchanté, mais vous connaissez déjà nos prénoms?
- Soyez sérieux, qui ne vous connaît pas à notre table!
- Effectivement, vous avez un point.

Mélanie porte une petite robe rose complètement ouverte sur le devant jusqu’à la ceinture. Le genre de robe qu’on trouve généralement dans les sex-shop. De ma place, je remarque qu’elle a une poitrine généreuse mais un peu affaissée par l’usure du temps. Mais son corps semble quand même bien entretenu avec de très belles formes.

L’homme qui nous dit être un vieux médecin retraité, porte un complet gris avec une chemise blanche. Je m’adresse à Mélanie :

- Pardon madame, excusez ma curiosité, mais êtes vous libertins depuis longtemps?
- Oui certainement, mais nous ne sommes pas tellement actifs.

Disons que nos meilleures années sont derrière nous. J’ai 65 ans et mon époux en a 70!

- Allez, ne vous en faites pas, j’en ai déjà 63, je suis tout près de vous. Et vous ne les paraissez pas.
- Et la magnifique dame qui vous accompagne, elle a la trentaine ?
- Non, non, elle a 45 ans et nous sommes mariés depuis 15 ans. Alors dites-moi, quelles sont vos règles échangistes ?

C’est Jean qui intercepte la discussion et nous répond sèchement :

- Aujourd’hui, nos règles ont bien changé… En fait, si un de nous deux a une occasion, qu’il saute dessus rapidement! Et vous ?
Nathalie rattrape la balle au bond en disant :
- Nous il y en a quatre. La première étant que le partenaire est toujours présent, et peut se joindre à l’action en tout temps. La seconde, pas de sodomie, sa queue mon cul et mon cul sa queue sauf… lorsqu’il y a double pénétration, mon mari préfère être celui que je chevauche. Enfin la dernière, qui est toute aussi importante, arrêt immédiat lorsqu’un des partenaires en fait la demande.
- Eh bien, c’est clair et précis, dit Mélanie.
- Et je dois aussi vous avouer que c’est notre première semaine dans le monde libertin, leur dis-je.
- Ah vous m’étonnez, vraiment, conclut Mélanie.
- Mélanie, à chaque mouvement que vous faites, votre robe me laisse entrevoir votre sein et je vous avoue, que j’en suis hypnotisé. Est-ce que vous permettez que je passe ma main pour le caresser discrètement?
- Vous êtes d’une telle gentillesse monsieur, allez-y, ne vous gênez pas, ils n’ont que très rarement de visiteurs extérieurs!

Je jette un regard vers Nathalie qui me retourne un sourire approbateur.

Je me tourne vers la dame que je fixe droit dans les yeux et je glisse ma main sous le pan de sa robe pour palper son sein lourd. Je le caresse sensuellement, puis le soupèse. J’écarte un peu le pan de sa robe pour apercevoir de larges auréoles rosées avec un beau mamelon plus foncé au centre.

- Mélanie, vous seins sont magnifiques, un véritable appel au sexe. Je suis sûr que la vue doit être incroyablement sensuelle lorsque vous chevauchez un homme.
- Mitch, vos propos sont d’une délicatesse et d’un érotisme tel que je me sens trempée juste à vous écouter. C’est très généreux de me complimenter de la sorte mais vous savez…
- Non, non, Mélanie, regardez la bosse de mon pantalon, c’est sérieux. Passez votre main et constatez par vous-même.
Je jette un nouveau coup d’œil à Nathalie qui me fixe en se mordant la lèvre supérieure alors que ma voisine me caresse la queue bien tendue.

Nathalie pousse discrètement sa serviette par terre devant elle et me dit :

- Mon chéri, tu peux récupérer ma serviette que j’ai laissé tomber sous la table ?

Je la regarde puis je me baisse pour regarder sous la table. En récupérant sa serviette, je vois sa main droite enroulée autour d’un gros manche, pas très long, mais très, très épais. Elle le masturbe lentement et on peut entendre quelques sourds gémissements provenant du bonhomme.

Je lui remets sa serviette en lui disant :

- Je suis impressionné ma chérie…
- Sûrement pas autant que moi me répond-elle avec un sourire coquin.

Je me tourne vers Mélanie et lui chuchote à l’oreille :

- En bien, si votre mari vous semble un peu bizarre, c’est que ma femme est en train de le branler sérieusement.
- Il doit sûrement apprécier sa technique, me chuchote-t-elle, parce qu’à son regard, je sens déjà la sève monter chez lui.

Le doc se tourne vers Nath et lui susurre à l’oreille :

- Je suis sur le point de jouir ma belle.
Nath se tourne vers moi, avance sa tête pour me chuchoter :
- Je peux boire sa sève mon chéri ?

Je regarde tout autour et ne voyant aucun membre du personnel à l’horizon, je lui réponds :

- Fais-toi plaisir mon amour, on est ici pour ça!

Nathalie se penche discrètement, prend le mandarin du vieux doc en bouche et le suce langoureusement. L’homme pose ses deux mains sur la table avant d’envoyer quelques bonnes giclées dans la bouche de Nathalie.

Elle se relève en gardant une main sur le mandarin , elle me fixe du regard et laisse couler un peu de sperme le long de son menton; en y ajoutant bien sûr, son petit sourire de conquérante. Ses seins libres sous son top sont d’ailleurs très érigés.

Nathalie se lève de sa chaise, contourne le vieux doc et fixe Mélanie droit dans les yeux en s’approchant de notre côté. Sans ne rien demander, elle se penche vers Mélanie pour lui rouler une pelle et lui partager sa récolte. Mélanie en profite pour glisser sa main sous le top de Nathalie et lui caresser un sein et de son autre main, masser mon pénis à travers mon pantalon.

A l’autre bout de la table, Gloria se lève pour annoncer à toute la table :

- Regardez, les deux salopes là-bas, elles mangent leur dessert avant le repas!

Nathalie, tout en continuant à embrasser Mélanie, lève son bras dans les airs pour lui faire un doigt d’honneur. Elle se relève et me dit discrètement :

- Je suis tellement trempée mon amour, tu n’as même pas idée.
- Et moi je bande tellement et ma queue emprisonnée dans mon pantalon commence à me faire mal.
- Malgré tout le vécu derrière moi, je ne pensais pas mouiller autant et je ne suis pas fontaine, rajoute Mélanie.

Pendant que Nathalie retourne à sa chaise, je passe une main le long de la cuisse de Mélanie qui écarte ses jambes pour me permettre de me rendre plus loin. Lorsque je touche sa chatte, je suis étonné de constater que ses petites lèvres sont longues et qu’elles dépassent largement ses grandes lèvres.

- Que de surprises Mélanie, vos petites lèvres sont géantes !
- Arrêtez, vous me gênez, j’en suis d’ailleurs malaisée depuis mon adolescence.
- Mais voyons, Mélanie, ça doit être très agréable de déguster votre chatte. J’en meure d’envie…

Tout le long de notre discussion, je vois ce bon vieux docteur qui doit sûrement fouiller sous la jupe de Nathalie. Et la réponse ne se fait pas attendre trop longtemps puisque Jean (le doc) donne son doigt trempé à sucer à Nathalie qui s’exécute en me fixant de son regard de feu.

Très habilement, Mélanie détache ma ceinture, baisse mon zip de pantalon et glisse sa main pour caresser ma queue par-dessus mon boxer. Durant sa manœuvre elle fixe Nathalie droit dans les yeux et lui dit :
- Eh bien Nathalie, tu n’es pas en reste toit non plus.
- Tu peux lui faire prendre l’air si tu en as envie, je suis sûr que ça va lui faire du bien…

Mélanie glisse sa main dans ma culotte et sort ma queue qu’elle commence à masturber lentement. Je fixe Nathalie du regard à mon tour et lui fait un sourire et elle m’en revoie un en retour.

Tout en continuant sa lente masturbation, Mélanie avance légèrement sa tête devant moi pour s’adresser à Josée, ma voisine de droite et lui dit :

- Tu as vu le morceau Josée ?
- Oh oui, répond-elle en se mordant les lèvres.
- Tu veux la sentir dans tes mains ?

Sans répondre, Josée passe sa main et attrape ma queue pour la caresser doucement de sa main gauche. Je fixe Nathalie d’un regard un peu tétanisé et elle me fait un clin d’œil. Josée voyant les serveurs s’approcher avec les repas, laisse ma queue et moi je remballe rapidement mon service trois pièces comme si de rien n’était. Josée s’avance devant moi et dit à Mélanie :

- Si vous organisez une dégustation ce soir, laissez-moi savoir, je vais sûrement me mettre en ligne !
- Ah, ah, rétorque Mélanie.

Sophie qui n’a rien raté de la scène me fait un magnifique sourire.

Alors que les serveurs commencent le service à la table, Nathalie ramasse son sac à main et se lève en nous disant :

- Excusez-moi, je dois aller à la salle de bain.
- Je t’accompagne, dit Mélanie.
- Mesdames, profitez-en pour vous badigeonner de crème si vous voulez, mais PAS DE SEXE EN MON ABSENCE!
- Oui mon amour, répond Nathalie ET TOI SOPHIE : cache ton sourire!!!

Alors que les femmes se dirigent vers la salle de bain, Jean fouille dans ses poches et me montre une petite pilule bleue en me fixant du regard.

Je lui fais signe que oui d’un mouvement de tête.

XXX

"Nathalie, Mélanie et naturellement… Gloria!"

Lorsqu’elles entrent dans la vaste salle de bain, Nathalie se tourne vers Mélanie avec le pot de crème à la main.

- Mélanie, si tu me permets, je vais t’appliquer un peu de crème le long de la paroi intérieure de ton vagin.
- Mais pourquoi ?
- C’est une crème qui fait gonfler ton point G et le rend beaucoup plus sensible. Elle a aussi le même effet sur ton clitoris.
- Pourquoi? Tu penses qu’on va baiser ensemble ce soir ?
- Bien comme mon mari nous a dit de nous crémer, c’est parce que c’est dans ses plans… Et moi J’ai bien envie de chevaucher la grosse queue de ton Jean. Bien sûr si vous êtes d’accord ?
- Evidemment, quelle question, on vous suit depuis quelques soirs et on sait de quoi vous êtes capables. Tu veux faire ça ici devant tout le monde?
- Bien sûr que oui, ça rend la chose encore plus excitante!

L’exhibitionnisme, ça ne t’excite pas un peu?

- Vu comme ça!

Mélanie retrousse sa robe jusqu’à la taille et ouvre grand ses jambes pour permettre à Nathalie de faire pénétrer ses deux doigts et badigeonner sa paroi vaginale sous de petits gémissements de sa partenaire. En sortant ses doigts, Nathalie en profite pour caresser les longues petites lèvres de Mélanie.

- Hey les cochonnes, gardez-en un peu pour moi, s’écrie Gloria qui entre dans la salle de bain.
- Ah, ah Gloria, oui viens vers nous et ouvre tes jambes, ça va être rapide parce que mon mari nous a mises en garde avant de partir… PAS DE SEXE hors de sa présence.

Gloria s’avance, elle est très séduisante ce soir. Elle porte une robe noire en soie avec de fines bretelles ouverte sur le côté. Elle relève sa robe écarte ses jambes et tasse sa culotte devant Nathalie qui lui applique sa dose de crème.

Puis c’est au tour de Nathalie d’ouvrir grand les jambes en tendant le pot à Mélanie :

- Vas-y ma belle, tasse ma culotte et soit généreuse. Pas besoin d’en mettre sur mon clito.

Mélanie se penche, ouvre la culotte et s’exclame en découvrant le gros clito de Nathalie en érection:

- Wow, je n’ai jamais vu ça… quelle source de plaisir ma belle !
- On peut se joindre à vous ce soir Nicolas et moi, demande Gloria ?
- Oui vous êtes les bienvenus, d’accord Mélanie ?
- Oui sans problème. D’autant plus que ça risque d’être notre soirée
la plus intéressante de la semaine.

Les femmes replacent leurs vêtements et reviennent toutes les trois nous retrouver dans la salle à manger.

Nathalie m’informe que Gloria et son mari se sont invités pour se joindre à nous ce soir et qu’elle et Mélanie lui ont répondu qu’ils étaient les bienvenus.

XXX

"Jeux interdits en salle à manger"

Alors que nous prenons notre repas, les discussions ne portent que sur le sexe. Nathalie utilise une main pour manger tandis que son autre main est occupée à masser vigoureusement la queue de Jean sous son pantalon. Déjà la petite pilule bleue commence à faire effet. Son érection est impressionnante.

A un certain moment, je me tourne vers Mélanie, je la regarde dans les yeux en lui disant :

- Mélanie, j’ai le goût de vous embrasser, je peux ? tout en jetant un coup d’œil vers Nathalie qui approuve.

Elle se tourne vers moi et approche sa bouche de la mienne. Elle commence tendrement avec quelques petits baisers qui deviennent de plus en plus torrides lorsque sa langue pénètre loin dans ma bouche. Je glisse ma main droite sous sa robe, elle écarte les jambes et j’insère doucement deux doigts dans sa chatte.

Tout en continuant à s’embrasser, je replie mes deux doigts vers le haut pour masturber lentement son point G tout en massant son clitoris avec mon pouce. C’est très érotique. Tant bien que mal je maintiens un contact visuel avec Nathalie qui se mord les lèvres.

Je sens la tension monter et la cyprine couler le long de mes doigts. Je cesse ma caresse et nous reprenons une position plus sage…

Nathalie prend la parole :

- Puis Mélanie, la crème magique?
- Je n’ai jamais mouillé avec une telle amplitude de toute ma vie, même ma chaise est complètement trempée. Je suis tellement gênée que je vais sortir en courant avant que le personnel ne voit la grosse tache.
- Et bien moi pour ma part, je dois te dire que ton mari bande comme un étalon de 20 ans et j’ai tellement hâte de m’asseoir sur sa grosse queue ! Et toi Jean, je sais que Gloria va vouloir en abuser aussi lorsqu’elle la verra, mais promets-moi que je serai la première…
- Oui ma belle promis, et c’est laquelle Gloria ?
- La grande bitch blonde avec la robe noire assise là-bas!
- Quand même Nathalie, vous, vous êtes gouinées tout l’après-midi… dis-je.
- Moi je la trouve très sympathique cette femme, nous dit Mélanie. Nous avons dîné ensemble toute la semaine. Je l’ai même trouvé surprenante lorsqu’elle a entrepris de se joindre à vos jeux.
- Elle qui disait être totalement contre la saphisme, laisse-moi te dire qu’elle est rapidement devenue une redoutable dévoreuse de chatte depuis hier soir, dis-je en conclusion.


La discussion se poursuit ainsi jusqu’à la fin du repas et comme il y a du temps à perdre avant que le Solarium n’ouvre ses portes, nous montons tous les six au Champaign Bar pour prendre une coupe de champagne. Sophie et Luc, disparaissent avec le couple voisin.

Comme la pièce est déjà pleine, nous demeurons debout dans un coin avec nos verres en main. Pendant que nous discutons, Nathalie se place devant Jean et ne cesse de bouger son cul sur sa queue. Très souvent elle glisse sa main derrière son dos pour caresser la grosse queue toujours en érection. Elle me tend son verre et me fait signe de m’approcher.

- Viens m’embrasser mon vieux pervers, me dit-elle.

Arrivé devant elle, je l’embrasse langoureusement alors qu’elle continue à malaxer Jean d’une main et ma queue en érection de l’autre. Gloria en profite pour s’approcher derrière Mélanie. Elle se colle dans son dos, passe ses mains sous ses bras et ouvre les pans de sa robe pour dévoiler sa lourde poitrine. Elle la caresse tout doucement en lui prodiguant de petits baisers dans son cou.

Notre baiser prend fin sur un sourire de connivence de part et d’autre, Nathalie et moi. Je regarde le groupe et leur demande :

- Où désirez-vous baiser, leur dis-je, au Solarium ou en plein air en haut?
- Jean et moi préférons le Solarium, si on peut trouver un grand espace comme celui que vous occupiez l’autre soir.
- C’est bon pour nous allons-y…
- Jean et moi devons passer par la salle de bain, nous dit Mélanie.
- C’est bon, on vous attend à la sortie de l’ascenseur.

Pendant que je discute de tout et de rien avec Nico, Nathalie prend Gloria par la main et l’entraîne un peu à l’écart. Elle ouvre la discussion :

- Gloria, je veux tout d’abord te dire que je ne t’en veux pas, ni Mitch d’ailleurs pour ce petit écart de cet après-midi.
- Je suis tellement mais tellement désolée Nath, c’est parti tout seul, VRAIMENT, sans arrières pensées.
- T’en fais pas ma belle, il n’y a pas de mal. C’est arrivé à un moment où Mitch et moi avions temporairement perdu notre connexion et même lui a été surpris par cet élan de passion de ta part.
- Tu sais Nath, que je vous aime profondément tous les deux et que depuis hier au donjon, vous m’avez traitée avec attention et respect. Vous m’avez fait découvrir la sexualité sous un nouveau jour.
- …
- Et crois-moi, ce que vous avez confondu pour de l’amour ou de la passion, c’était plutôt une forme de gratitude à son égard.
- Oui, tu as sans doute raison, mais comme nous n’en sommes qu’aux préliminaires de cette vie libertine, nous, nous sommes inquiétés. Et comme mon Mitch est un « giver », j’y fais très attention, je ne veux pas le perdre. Ce qui a d’ailleurs failli m’arriver en début de semaine.
- Effectivement, je n’osais pas t’en parler, mais on a tous vu qu’il était accompagné d’une grande rousse en début de semaine. Puis elle a mystérieusement disparu et tu es apparue à sa place.
- Oui, c’est une longue histoire que je te raconterai puisque même si nous sommes éloignés au Québec, nous souhaitons vous revoir après notre croisière.
- C’est aussi ce que nous, nous sommes dit Nico et moi en revenant à notre chambre cet après-midi.
- Good, retournons vers nos maris avant qu’ils ne s’inquiètent.

Nathalie et Gloria reviennent nous retrouver avec un grand sourire. Nathalie m’enlace subtilement et me roule une pelle avant de me chuchoter à l’oreille :

- Tout est clair, nous n’avons plus à nous inquiéter, je t’expliquerai plus tard.
- Alors remontons retrouver nos amis.

L’auteur a prévu une suite à ce chapitre…

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
LA CROISIÈRE DE LA LUXURE (7 DE 15) – Gloria et Nicolas
LA CROISIÈRE DE LA LUXURE (5 de 15) - Ce soir on tue Sophie!
LA CROISIÈRE DE LA LUXURE (Chapitre 1 de 15) - Pour une surprise...
LA CROISIÈRE DE LA LUXURE (13 de 15) – Soirée orgiaque au Solarium
LA CROISIÈRE DE LA LUXURE (6 de 15) - On prépare la soirée BDSM