Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

UNE JOURNÉE ET UNE NUIT À MONTRÉAL (Chapitre 2 de 4) - L’Inconnu du bar

Après s'être découvert mutuellement un intérêt pour le libertinage dans "Chloé la meilleure amie", Nathalie et Mitch veulent maintenant faire l'expérience d'un trio homme, homme, femme. Dans ce chapitre, Nathalie part en chasse pour trouver le partenaire idéal à leur nouvelle expérience...

Proposée le 12/10/2023 par Nath et Mitch

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FHH
Lieu: Hôtel
Type: Roman


De retour dans notre chambre, nous retirons rapidement nos vêtements pour nous diriger ensemble dans la grande douche italienne. Sous le jet de la douche, nous, nous embrassons langoureusement, ma femme caressant doucement mon pénis déjà en forte érection, moi titillant doucement le bout de ses tétons déjà érigés à leur maximum.

- Tu sais mon chéri, si tu changes d’idée pour ce soir, il n’y a pas de problème de mon côté.

- Non, je suis toujours partant. J’y ai songé toute la semaine et je suis très excité à l’idée de te voir baisée comme une chienne par un autre homme devant moi.
Elle continue à faire de légers va-et-vient avec ma queue d’une main, tout en me caressant les couilles de l’autre. Elle me fixe du regard et reprend :

- Je ne voudrais pas non plus que cette expérience cause un malaise entre nous, je t’aime tellement, tu es mon âme sœur.

- Ne t’en fais pas, tout devrait bien aller si tu respectes les règles qu’on s’est fixées lors de notre première soirée avec Chloé. Et si la jalousie venait qu’à reprendre le dessus sur mon excitation, on n’aura qu’à tout arrêter sur le champ.

- Et comme ce fut le cas pour moi avec Chloé, tu peux te joindre à nous quand tu veux.

- T’inquiète ma chérie, ça va bien se passer. Et sans te mettre de pression, ce sera à toi en quelque part à gérer mon excitation.

- Alors compte sur moi, je me ferai salope, juste pour tes yeux de vieux pervers.

- …

- Ça te dit de baiser avant d’aller souper, demande-t-elle ?

- Non, je veux garder mes forces pour ce soir…
En sortant de la douche, nous, nous séchons mutuellement et retournons dans la chambre. Pendant que Nathalie se couche sur le lit, je fouille dans la valise de jouets pour y récupérer le pot de crème de point G, l’œuf magique télécommandé ainsi qu’un but plug de taille moyenne en métal chromé.
Je m’assois donc sur le divan de la chambre et lui demande de venir se coucher sur le ventre, les fesses positionnées par dessus mes jambes.

- Tu comptes me donner une fessée alors que je n’ai encore rien fait ?

- Non t’inquiète ma chérie, je veux juste caresser ton œillet et lubrifier le plug avec ta cyprine pour te l’insérer avant que tu t’habilles.

- Cochon !

- Je veux aussi te lubrifier le point G afin qu’il soit réceptif à l’œuf magique…

J’ouvre lentement ses fesses et je me baisse pour lui cracher trois filets de salive sur son petit trou… Je lui badigeonne la rosette avec mes doigts et de l’autre main, je lui écarte les jambes afin d’insérer le plug dans son vagin pour bien le lubrifier.
Lentement, je fais pénétrer un doigt dans son petit trou, ce qui ne manque pas de provoquer quelques gémissements. Je lui enfonce un second doigt et après une courte série de va-et-vient, je les fais tourner pour détendre son sphincter. Je retire le plug de son vagin pour ensuite l’insérer lentement, très lentement. Elle soulève son beau petit cul et me dit :

- Vas y mon chéri, pousse-le au fond maintenant.

- Ça va ?

- Oui, je suis très excitée tu sais.

- Alors étends-toi sur le lit et écarte bien les jambes, j’ai une forte envie de te sucer ma chérie. Mais avant, je vais t’astiquer le point G avec la crème magique.

Je récupère un peu de crème sur le bout des doigts et j’insère deux doigts à l’intérieur de son intimité déjà très mouillée. Je badigeonne la paroi supérieure et du même coup son point G. J’oublie volontairement son clito parce que je n’ai quand même pas envie de bouffer de la crème magique !

- Détend-toi maintenant ma chérie et laisse venir ton plaisir.

- Hummmmmm !

Je commence à lécher les parois extérieures de son vagin, lentement en évitant son clito déjà sorti de sa cachette et très, très, très bandé. Avec ma langue je la lèche langoureusement et pénètre ses petites lèvres pour y recueillir son délicieux nectar qui coule en abondance. Il laisse quand même un goût bizarre mélangé avec la crème!

- Ah oui, oui, c’est bon mon amour, continue, amène-moi au septième ciel et comme récompense, je te ferai vivre une soirée inoubliable.

Je m’arrête pour caresser son gros clitoris du bout de la langue à chaque va-et-vient entre ses lèvres trempées. Puis avec mes lèvres, je prends son clito et commence à l’aspirer tout en le titillant rapidement avec le bout de ma langue. Ma bouche est tout simplement déchaînée…

Du coup, j’insère deux doigts et je commence à masturber son point G. J’y mets toute la gomme ! Son corps palpite de plus en plus sous l’action combinée de ma bouche et de mes doigts. De son côté, elle sent venir un orgasme qui s’annonce foudroyant.

- Ah oui, oui, ça vient, ça vient rapidement, oui, oui, t’arrête pas, je viens, je viens, argh, argh, oui, oui, ouiiii, ouiiii, Argh, Arrrrrrgh, ouiiiiiiii, ah ah, ahhhh, ouiiiiiiiiii!

Tout son corps se raidit et soudainement, ses jambes se mettent à trembler de chaque côté de ma tête qu’elle repousse de sa main pour m’indiquer qu’elle ne peut en prendre plus. Elle continue à trembler quelques secondes avant de se recroqueviller sur elle-même tout en reprenant sa respiration.

- Ah merci mon chéri, c’était terriblement bon… Tu es vraiment le roi du cunni !

- Je t’aime tellement mon amour. Maintenant, faisons une petite sieste d’une heure ou deux avant de sortir.

On se positionne, enlacés en cuiller et on se tape une bonne sieste d’environ deux heures.

XXX

C’est Nathalie qui se réveille la première. Elle se défait de mon emprise, puis se retourne vers moi et a commence à me caresser le visage en y faisant frotter légèrement le bout de ses tétons encore bandés…

- Dis moi, quel genre de mec tu vas choisir pour me baiser ce soir ?

- Aucun ma chérie.

- Ah on laisse tomber alors ?

- Non pas du tout, ce sera plutôt à toi de le chasser et de le choisir. Comme tu as vu à la piscine, aucun mec ne pourra te résister. Tu auras l’embarras du choix.

- Haaaa !

- Comme tu as des seins magnifiques, je veux que tu mettes ta robe légère noire en coton, sans soutien-gorge. Chaussée de tes escarpins de 10 cm, les hommes n’auront d’yeux que pour toi. Surtout lorsque tes seins et tes gros tétons en érection se balanceront au rythme de ta démarche.

- Oh la perversion a un nouveau nom : Mitch !!!

- Et n’exagère pas ton déhanchement, tu sais que trop c’est comme pas assez.

- …

- Insère l’œuf magique et recouvre-le ensuite d’un tanga brésilien en dentelle de couleur noire.

- Tu comptes me faire jouir devant tout le monde ?

- Non, non, lorsque nous irons dans le lounge, si il y a de la place, nous irons nous asseoir au bar. Si je vois qu’un ou des mecs te reluquent, j’évoquerai une visite à la salle de bain pour m’éclipser et lui laisser la place pour te permettre de le draguer. Si la situation se développe, j’actionnerai un peu l’œuf magique afin de faire gonfler tes seins et permettre à tes tétons de bander encore plus.

- C’est un excellent plan, mon amour…

- Si il y en a un de ton goût, tu n’as qu’à le convaincre que ton mari est d’accord pour un plan à trois dans notre chambre.

- Je suis tellement prête, j’en mouille déjà, je sauterais même le dîner !

XXX

Au lieu du chic restaurant de l’hôtel, nous optons pour le restaurant buffet à volonté. De cette façon, au lieu que ce soit le serveur qui profite des charmes de ma femme, tous les hommes pourront en profiter à chaque fois qu’elle ira se ravitailler à la table du buffet.

Nous commandons chacun un apéritif ainsi qu’une bonne bouteille de vin pour accompagner notre repas. La première fois, nous allons nous ravitailler ensemble mais par la suite, Nathalie y va toute seule. De ma place, je peux ainsi me rincer l’œil sous sa démarche très féline. Elle devient rapidement le centre d’attraction de la gent masculine ; certains hommes en profitent pour aller se ravitailler en même temps qu’elle. Sûrement pour l’admirer de plus près !

Ma petite chérie, déjà sous l’influence de ses quelques verres de vin, adore s’exhiber en public. Elle multiplie les sourires ravageurs à tous ceux qui lui portent attention. Elle se sent vraiment comme la SALOPE des SALOPES, la SALOPE de service. Carrément, elle se découvre un intérêt certain pour l’exhibitionnisme !

- Tu sais que je ne veux pas risquer de te perdre en chemin sous l’effet de l’alcool… Ma chérie, je souhaiterais que tu te mettes à l’eau jusqu’à qu’on se déplace vers le bar. Et au bar, vas-y doucement, question de lucidité.

- Oui tu as raison, mon amour, je vais prendre un café avant de partir.
Je commande donc deux cafés au serveur, un cappuccino pour ma femme et un espresso pour moi. Je me tourne vers Nathalie et lui demande discrètement :

- Puis mon amour, comment s’annonce la chasse ?

- Bien, j’ai remarqué qu’un jeune dans la trentaine venait toujours au buffet en même temps que moi et qu’il arborait une bosse sur le devant de son pantalon. Mais comme il est un peu jeune, je crois qu’on a plutôt affaire à un sprinter et je serai déçue que la soirée ne se termine qu’en quelques minutes seulement. Alors, j’irai dans une tranche d’âge un peu plus élevée !

- Sage décision ma chérie. La balle est dans ton camp.

XXX

Après le café, nous allons vers le bar salon. Au bar, il y a deux tabourets de disponibles à l’extrémité droite et cinq des six autres tabourets sont occupés par la gent masculine. Je prends donc le tabouret extérieur de sorte qu’elle soit assise au milieu entre moi et un autre gars. Il a l’air seul puisque le tabouret voisin est libre.
Nous nous commandons chacun un digestif, Tia Maria pour madame et Rémy Martin pour moi.

- Bonsoir madame, monsieur, moi c’est Louis.

- Bonsoir Louis, moi c’est Nath et mon mari Mitch.

- Bonsoir Louis, répond Mitch.

L’homme doit être âgé dans la quarantaine ou début cinquantaine, cheveux un peu grisonnant, petit ventre mais quand même distingué. Nous entamons ensemble une discussion assez légère. L’homme est un commercial et loge ici depuis trois jours.
Tout en discutant, je remarque qu’il a souvent les yeux fixés sur la poitrine de Nath. Je crois qu’elle le remarque aussi. De ce fait, elle me fait le signal que le jeu de séduction va commencer en me faisant un clin d’œil discret, assorti d’un sourire des plus coquins.

- Vous allez m’excuser, je dois aller à la salle de bain. Nath, je te confie aux bons soins de Louis en attendant mon retour.

- Pas de problème mon chéri, je garde ton siège.

Je me retire donc discrètement en arrière de la salle, tout en regardant ma chérie manœuvrer. J’actionne l’œuf magique à la plus basse vitesse.
Nathalie a eu un léger sursaut accompagné d’un petit gémissement ; sa poitrine se gonfle rapidement et ses tétons pointent de façon arrogante. Louis le remarque et en souriant à Nathalie, il lui dit :

- Euh, c’est moi qui vous fait cet effet là ?

- Non désolée. C’est plutôt mon mari qui joue avec moi. J’ai un œuf magique dans ma chatte et mon mari vient de l’actionner. Il vibre doucement sur mon point G. Je suis déjà toute trempée.

- Ha !

Du fonds de la salle, je vois que Nath glisse sa main discrètement sur la braguette de Louis,. Je crois qu’elle teste la marchandise. Elle s’approche de son oreille et lui souffle discrètement :

- Par contre, à l’érection que vous avez Louis, je crois que moi je vous excite bien. Beau morceau d’ailleurs.

- Vous savez madame, avec le corps que vous avez, il ne peut en être autrement. Je bande comme un mort de faim.

J’en profite pour traverser la salle à travers quelques danseurs sur le plancher et je reprends ma place au bar.

Nathalie se tourne de mon côté, me regarde avec un sourire carnassier et m’embrasse langoureusement. Louis fait un signe au serveur et se tourne vers nous :

- Je peux vous offrir un verre ? demande-t-il.

- Oui, je prendrai la même chose et mon mari aussi, merci.

Nous continuons à discuter de tout et de rien et lorsque le DJ met un slow, Louis me regarde et demande :

- Je peux inviter votre femme à danser avec moi.

- Bien oui, certainement, si elle est d’accord.

Nathalie se lève, se tourne vers moi, m’embrasse, sourire et clin d’œil. Je comprends bien qu’elle vient de se mettre en mode salope !

Question de lui rappeler qui mène le jeu, j’actionne l’œuf magique à vitesse moyenne.

Nathalie se tourne vers moi avec un regard de braise puis me fait sourire plutôt provocateur. Elle se colle joue contre joue sur Louis tout en le masturbant discrètement d’une main à travers son pantalon. Il lui chuchote discrètement à l’oreille :

- Votre mari pourrait nous voir.

- T’inquiète Louis, mon vieux pervers nous regarde et se régale. Je crois même qu’il bande !

Elle se tourne vers moi et me fait de nouveau un sourire coquin avec un petit signe du
pouce m’indiquant que Louis ferait l’affaire pour la suite de notre soirée.

Elle a enlacé Louis autour du cou et commence à lui rouler une pelle d’enfer, tout en s’acharnant sur son pénis. J’en profite pour actionner l’œuf magique à sa vitesse maximum.

- Louis, mon vieux salaud vient d’actionner l’œuf magique pour me faire jouir dans tes bras. Je veux que tu m’empêches de m’effondrer au sol.

Un peu tétanisé, Louis me lance un regard et je lui réponds d’un sourire tout simplement...

Nathalie se mord la lèvre pour s’empêcher de crier. Elle tente de gémir le plus discrètement possible. Elle halète de plus en plus quand soudainement, ses jambes se mettent à trembler. Elle jouit si fort qu’elle doit enfoncer sa tête contre l’épaule de Louis tout en le serrant de toutes ses forces. Je la laisse prendre son pied mais je n’insiste pas afin de ne pas ameuter le reste de la salle.

Assez péniblement, Nathalie revient vers son tabouret, soutenue par son danseur qui est un peu sous le choc. Il n’en revient tout simplement pas. Il a prend son mobile en main pour échanger quelques SMS.

- Excusez-moi, c’est pour le travail. Voilà c’est terminé.

- Louis, j’ai envie de me faire baiser devant mon mari. Tu viens avec nous dans notre chambre ?

Louis me regarde et je lui fais signe que oui de la tête.

- Qui n’aurait pas envie de baiser avec les plus magnifique des femmes que la terre connaisse ?

- Alors, allons-y.

Nous prenons tous les trois le chemin de ma chambre qui nest pas très loin. Une fois à l’intérieur, je nous sert chacun un verre à même le mini bar. Nathalie ramasse quelques affaires dans sa valise et se tourne vers nous :

- Excusez-moi quelques instants, je vais aller me rafraîchir et me rendre plus attrayante…

- Bien mon amour.

L’auteur a prévu une suite à ce chapitre.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
UNE JOURNÉE ET UNE NUIT À MONTRÉAL (Chapitre 1 de 4)
UNE JOURNÉE ET UNE NUIT À MONTRÉAL (4de4)
UNE JOURNÉE ET UNE NUIT À MONTRÉAL (3 de 4) Un trio qui dérape
L'inconnu
Fantasme et bel inconnu