Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Satomi 26 ans épouse délaissée - épisode 1

Satomi a 26 ans, elle est d’origine japonaise et est arrivée il y trois ans en France, son mari Kevin est sous-marinier et absent pendant de longue période. Satomi rencontre Sylvie l'épouse du colonel de la base militaire avec qui elle lie amitié.

Proposée le 3/06/2024 par britlo

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FFH
Lieu: A la maison, intime
Type: Roman


Satomi a 26 ans, elle est d’origine japonaise et est arrivée il y trois ans en France, à Aix en Provence pour ses études universitaires.
Satomi et Kevin se sont rencontrés lors d'une soirée organisée par des amis communs. Kevin avait été immédiatement attiré par la beauté et la douceur de Satomi, tandis que Satomi avait été séduite par la force et la détermination de Kevin. Ils avaient rapidement commencé à se fréquenter et étaient tombés amoureux l'un de l'autre. Cependant, leur relation est mise à rude épreuve, car Kevin doit partir en mission régulièrement et parfois pour de longues missions sans connaitre la date de retour, il est engagé dans la marine en tant que sous-marinier. Satomi a dû apprendre à gérer seule son absence et à attendre patiemment son retour. Elle a également dû faire face à la barrière de la langue et à la difficulté de s'intégrer dans un pays étranger.
Malgré ces obstacles, Satomi et Kevin ont réussi à maintenir leur relation à flot. Kevin fait de son mieux pour rester en contact avec Satomi pendant ses missions. Satomi, de son côté, a travaillé dur pour améliorer son français et s'intégrer dans la communauté locale. Ils se sont mariés voilà presqu’un an, aujourd'hui, Satomi et Kevin sont un couple solide et heureux. Bien que Kevin doive encore partir en mission, ils ont appris à gérer la distance et à profiter de chaque moment qu'ils passent ensemble. Satomi continue de s'intéresser à l'art et de perfectionner son français, tandis que Kevin est fier de son métier et de son service dans la marine nationale. Ensemble, ils ont construit une vie heureuse dans leur petit appartement près de la base navale de Toulon. Ils ont appris à s'adapter aux défis de la vie militaire et à apprécier chaque instant qu'ils passent ensemble.

C'était une soirée organisée à la base navale de Toulon, une soirée où les femmes des marins et des officiers de la base étaient conviées. Satomi était là, accompagnant son mari Kevin. Elle était vêtue d'une robe rouge éclatante, qui mettait en valeur sa beauté naturelle. Elle était discrète, mais son sourire était contagieux. Sylvie, quant à elle, est la femme du colonel amiral de la base navale de Toulon. C’est une femme élégante, avec une prestance qui attire l'attention. Ce soir-là, elle portait une robe noire, simple mais élégante, qui soulignait sa silhouette plantureuse. Elle avait remarqué Satomi dès son arrivée, et elle avait été intriguée par cette femme si belle et si discrète.

Sylvie a 47 ans, elle est mariée à Paul qui est de 10 ans son ainé. Ils ont des personnalités très différentes, mais cela ne les empêche pas de s'entendre à merveille. Ils sont épicuriens, naturistes et libertins, ce qui les rend encore plus uniques. Sylvie est une femme blonde bcbg très féminine. Elle aime prendre soin d'elle et de son apparence. Elle passe des heures à se maquiller et à se coiffer, mais elle est également très cultivée et aime lire des livres sur l'histoire de l'art. Elle ne travaille pas, mais elle a une passion pour la cuisine et passe beaucoup de temps à préparer des plats délicieux pour son mari. Paul, quant à lui, est colonel amiral dans l'armée navale. Il est directif et assez strict, mais il a un grand cœur et aime sa femme plus que tout au monde. Il n’est pas très beau, n’a plus beaucoup de cheveux et est en surpoids, mais cela ne l'empêche pas d'être un grand sportif. Il aime courir tous les matins et fait de la musculation régulièrement. Ils habitent dans un village dans la périphérie de Toulon à quelques encablures de la base navale de Toulon, où Paul travaille. Ils ont une grande maison avec un grand jardin, et une très belle piscine où ils passaient la plupart de leur temps libre. Ils sont tous les deux des naturistes convaincus et passent la plupart de leur temps à se promener nus dans leur jardin. Ils ont également un voilier de 15 m amarré au port d’Hyères. Ils sont également libertins et fréquentent quelques couples de leur âge avec qui ils font régulièrement des soirées échangistes. Ils aiment rencontrer de nouvelles personnes et explorer leur sexualité, mais en ont peu l’occasion. Ils sont très ouverts d'esprit et ne jugent jamais les autres. A cette occasion, Sylvie s’est découverte bisexuelle, elle adore procurer du plaisir à des femmes au moins autant qu’à des hommes. Ils adorent tous les deux le sexe, ils en profitent avec un cercle très restreint d’amis.

Sylvie s'approcha de Satomi et lui demanda son nom. Satomi répondit timidement, en baissant les yeux. Sylvie remarqua alors que Satomi avait un regard profond et une beauté naturelle qui la rendait unique. Elles discutèrent un moment, et Sylvie l’interrogea sur la provenance de l’accent qu’elle avait quand elle parlait français. Satomi lui expliqua comment elle s’était retrouvée à vivre en France avec marin. Sylvie la questionna sur le Japon, pays qu’elle aurait désiré visiter, elle découvrit aussi que Satomi était passionnée d'art, tout comme elle. Sylvie lui proposa d’échanger leurs numéros de téléphone et elles se promirent de se revoir pour parler d'art. Elles se quittèrent avec un sourire, chacune ayant trouvé en l'autre une personne intéressante et agréable.

Satomi était assise sur le canapé, cela faisait deux semaines que Kevin était parti pour une longue mission. Elle se sentait seule et triste, sachant qu'elle ne le reverrait pas avant plusieurs mois. C'est alors que son téléphone sonna, la sortant de sa torpeur. C'était Sylvie, la femme du colonel amiral qu’elle avait rencontrée un mois plutôt lors de cette soirée à la base navale.

- Salut Satomi, ça va ?
- Oui, ça va, merci. Et toi ?
- Je vais bien, merci. Écoute, j'ai une proposition pour toi. Il y a une exposition d'art contemporain à l'hôtel des arts de Toulon ce soir, et j'aimerais que tu viennes avec moi. Ça te dit ?"

Satomi hésita un instant. Elle n'était pas très intéressée par l'art mais elle se sentait seule et avait besoin de changer d'air. Elle accepta donc l'invitation. Le soir venu, Sylvie vint la chercher en voiture. Elles arrivèrent à l'hôtel des arts et entrèrent dans la salle d'exposition. Satomi fut immédiatement impressionnée par les œuvres exposées. Elle avait rarement vu des choses aussi belles et originales. Elle se mit à discuter avec Sylvie, qui lui expliquait les différentes techniques et les inspirations des artistes. Au fil de la soirée, Satomi et Sylvie devinrent de plus en plus proches. Elles partagèrent leurs histoires, leurs passions et leurs rêves. Satomi se sentait enfin comprise et écoutée. Elle avait trouvé en Sylvie une amie sincère et attentionnée.

Quelques jours après cette visite à l’hôtel des arts, Sylvie invita Satomi à venir boire le thé chez elle. Elle avait hâte de lui faire découvrir sa magnifique demeure avec son jardin et sa piscine. Satomi, quant à elle, était ravie de cette invitation. Elle avait besoin de se changer les idées et de passer un moment agréable avec une amie.

Lorsqu'elle arriva chez Sylvie, cette dernière l'accueillit avec un grand sourire et lui fit visiter sa maison. Satomi était émerveillée par la beauté des lieux. Tout était parfaitement décoré et chaque pièce avait sa propre ambiance. Elle était particulièrement impressionnée par le jardin, qui était un véritable havre de paix.

Assises autour de la table basse du salon, Sylvie et Satomi discutèrent de tout et de rien. Satomi se confia à son amie sur sa solitude et la vie de femme de marin qu'elle menait. Elle avait du mal à s'adapter à cette vie loin de son mari.

Sylvie la réconforta et lui fit part de son expérience, avant que son mari ne devienne colonel, Sylvie passa beaucoup de temps seule. Elle avait toujours su que la vie d'épouse de marin ne serait pas facile, mais elle avait choisi de suivre son mari dans cette aventure. Assise dans son salon, elle expliquait à son amie Satomi les hauts et les bas de cette vie.

- J’ai été souvent seule à la maison, Satomi, cela a duré plus de quinze ans. Mon mari partait en mer pendant des mois et je devais faire preuve de patience jusqu'à ce qu'il revienne. Mais quand il était là, c'était tellement merveilleux. Nous étions tellement heureux de nous retrouver, c'est comme si nous nous étions manqués toute notre vie."
Satomi écoutait attentivement, sachant que la vie d'épouse de marin était difficile.
- Comment faites-vous pour tenir le coup ?

Sylvie sourit.
- Je m'occupais beaucoup. Je travaillais, je faisais du sport, je sortais avec mes amis. Et puis, je communiquais beaucoup avec mon mari. Nous nous écrivions des lettres, nous nous appelons aussi parfois. Cela nous a aidé à rester connectés, même à des centaines de kilomètres de distance.

Satomi hocha la tête.
- Cela a dû être difficile de ne pas avoir votre mari à vos côtés tout le temps.

Sylvie acquiesça.
- C'est vrai. Mais cela a aussi rendu notre couple encore plus fusionnel. Nous avons appris à apprécier chaque moment que nous passons ensemble. Nous sommes plus forts ensemble, et cela nous a permis de surmonter toutes les difficultés. A chacun de ses retours, c’était une véritable fête, nous avions besoin tous deux de beaucoup d’amour.

Satomi sourit.
- Je suis heureuse que vous ayez trouvé un moyen de rendre cette vie plus facile. Vous semblez être un couple formidable. Pour ma part je ne sais si j’aurais la force d’attendre Kévin pendant quinze ans.

Sylvie sourit à son tour.
- Merci, Satomi. Nous sommes heureux ensemble, et c'est tout ce qui compte.

C'est alors que Paul, le mari de Sylvie, fit son apparition. Il avait été retenu au travail et n'avait pas pu être présent lors de l'arrivée de Satomi. Lorsqu'il la vit, il fut subjugué par sa beauté asiatique. Il ne put s'empêcher de la regarder avec insistance, ce qui mit Satomi mal à l'aise. Sylvie remarqua le comportement de son mari et ne fut pas surpris de sa réaction, elle savait qu’il adorait les femmes qui plus est quand elles étaient jeunes, belles et d’origines asiatiques. Satomi pensant déranger décida de mettre fin à la soirée et indiqua qu’elle devait maintenant aller faire quelques courses avant de rentrer. Sylvie raccompagna Satomi jusqu'à sa voiture et lui promit de la revoir très bientôt. Satomi repartit chez elle, le cœur léger, heureuse d'avoir trouvé une amie sur qui compter.

Une semaine s’était écoulée depuis leur dernière rencontre quand Sylvie répondit au téléphone, Satomi éclata en sanglots. Elle expliqua à son amie à quel point elle se sentait seule et triste sans son mari. Sylvie immédiatement proposa à Satomi de venir chez elle. Sylvie pensa que cela pourrait aider Satomi à se détendre et à se changer les idées. Quand Satomi arriva chez Sylvie, elle fut accueillie avec un grand sourire et une étreinte chaleureuse. Sylvie avait préparé un délicieux repas pour elles deux et elles mangèrent ensemble dans le jardin, en profitant du soleil et de la brise légère. Après le déjeuner, Sylvie proposa à Satomi de prendre un bain dans la piscine. Sylvie lui prêta un maillot de bain deux pièces pour l’occasion. Avant que Satomi ne rentra dans l’eau, Sylvie put pour la première fois découvrir le corps parfait de sa nouvelle jeune amie, une taille fine, un ventre plat avec une poitrine plus qu’imposante pour une asiatique qui se dessinait sous le haut du maillot de bain, et un fessier à faire damner tous les saints du paradis. Sylvie fut complétement séduite par Satomi, elle se fit immédiatement la réflexion qu’elle aimerait bien mettre Satomi dans son lit et lui proposer certains jeux coquins qui ne se réalisent qu’entres adultes. Sylvie avait appris à aimer les femmes lors des différentes rencontres libertines qu’elle avait pu avoir avec son mari. Elle ne les regardait plus avec le même œil depuis, mais n’avait jamais eu l’occasion de s’amuser avec une si belle jeune femme. L'idée de la séduire germa instantanément dans son esprit. Sylvie pensa que la détresse psychologique dans laquelle se trouvait Satomi, pouvait devenir un avantage pour cela.
Après un bain rafraichissant dans cette belle piscine, Sylvie proposa un thé glacé à Satomi, les deux femmes reprirent leur discussion. Inlassablement, Satomi revenait toujours sur le fait qu’elle se sentait seule et délaissée, qu’elle s’ennuyait sans Kevin, qu’il lui manquait beaucoup, elle fondu de nouveau en larmes. La solitude la pèse toujours autant. Sylvie lui retorqua :
- Allez je vais m’occuper de toi, je ne peux pas te laisser comme cela, tu dois te reprendre ma belle

Sylvie posa une main réconfortante sur l'épaule de Satomi.
- Je comprends. Parfois, la vie peut être difficile. Mais tu n'es pas seule. Je suis là pour toi. Je vais déjà te préparer un punch, et une fois terminé je vais te faire un massage, nous avons dans la chambre d’amie une nouvelle table de massage, tu vas l’inaugurer.

Satomi haussa les épaules.
- Je ne sais pas. Je ne veux pas te déranger.

Sylvie prit Satomi par la main pour l’accompagner jusqu’à la chambre d’amis. Satomi sourit faiblement.
- Merci, Sylvie. C'est gentil de ta part.

La chambre était mansardée avec les poutres de la charpente apparente, il y avait une commode à tiroirs, un grand canapé, un lit king size, et la table de massage en bois. Il y avait un parquet sur lequel était posé plusieurs tapis et coussins, qui rendait la pièce cosy et chaleureuse. Il y avait aussi deux fresques une qui montraient deux jeunes femmes dénudées qui semblaient s’enlacer et la deuxième qui montrait un homme et une femme s’embrasser langoureusement, cela surpris quelques peu Satomi sur le moment.
Sylvie lui apporta le breuvage alcoolisé, ferma les volets de la chambre, alluma les bougies qui se trouvait sur la commode. “ Dès que tu as fini de boire mon élixir, retire ta robe et allonge toi sur la table sur le ventre ma belle, et commence à ne plus penser et à te laisser aller ».
Satomi s’était changée après la piscine, elle avait remis son soutient gorge et sa culotte blanche plutôt très sage et pratique. Elle écouta Sylvie et s’allongea sur la serviette épaisse de la table de massage, elle colla son visage sur le trou de la table prévue à cet effet. Sylvie prit de huile de jojoba et commença à masser doucement ses épaules, puis descendit le long de son dos. Satomi ferma les yeux et se laissa emporter par la sensation de bien-être. Sylvie lui proposa de défaire l’attache de son soutien-gorge afin de ne pas être gênée pour lui masser entièrement le dos. Satomi accepta la proposition. Au bout de quelques minutes, elle se sentait déjà mieux. Elle se rendit compte que tout ce dont elle avait besoin était un peu de réconfort et d'attention. Elle se sentait chanceuse d'avoir une amie comme Sylvie.
- Merci, Sylvie," murmura-t-elle.

Sylvie sourit.
- De rien, ma belle. Je suis là pour toi, toujours.

Sylvie quant à elle, touchait pour la première fois la peau nacrée d’une jeune femme japonaise, elle voulait profiter de cette situation. Elle savait qu’elle avait une chance inouïe de pouvoir masser et caresser ce corps divin. Elle continua à masser les épaules de Satomi, en utilisant des mouvements lents et réguliers. Elle appliqua de nouveau l'huile sur sa peau, ce qui fit frissonner Satomi de plaisir. Elle travailla ensuite sur les bras et les mains de Satomi, en les pétrissant doucement pour les détendre. Puis elle se concentra sur le dos de Satomi, en utilisant ses pouces pour masser les muscles tendus. Elle appliqua une pression ferme mais douce, en suivant les courbes de la colonne vertébrale. Satomi se sentit de plus en plus détendue, presque somnolente, le punch faisait aussi effet. Sylvie continua le massage en massant les jambes et les pieds de Satomi. Elle utilisa des mouvements circulaires pour stimuler la circulation sanguine et détendre les muscles fatigués. Sylvie prenait son temps, la situation l’excitait, elle aurait aimé aller plus loin, mais elle ne voulait surtout pas prendre le risque de brusquer Satomi.

- Tu as des jambes magnifiques ma chérie, ta peau est très douce, mentionna Sylvie en continuant à progresser avec ses mains sur le haut de ses cuisses et en regardant ses fesses qu’elle aurait aimé gouter de sa bouche sans attendre. Après lui avoir prodigué de longs massages aux jambes en s’attardant sur le haut et intérieur de ses cuisses, Sylvie demanda à Satomi de se retourner sur le dos.

- Je vais te masser de ce côté aussi ma belle, mais avant je vais te déposer ce tissu sur ton visage et je te demande de te laisser aller, de ne plus penser à rien, juste à mes mains sur ton corps

Sylvie recommença par les jambes tout en admirant ce corps magnifique, elle fixait les seins sublimes de Satomi qui étaient relativement gros par rapport à sa taille de guêpe. Elle devait mesurer 1m65 et devait peser un peu plus de 50 kg. Ses seins étaient composés de larges aréoles qui se distinguaient à peine avec la couleur de sa peau, ils étaient adorables. Sylvie sentit l’excitation envahir son corps, elle voulait Satomi pour elle. Elle continua son massage sur le haut corps de Satomi, elle s’attarda sur le ventre, elle aurait voulu voir plus mais la culotte en coton très sage de son ami lui empêchait de voir plus de détails. Elle reprit de l’huile de jojoba qu’elle versa sur chacun des seins, Satomi fut un peu surprise et sursauta.

- Ne t’inquiète pas ma belle, laisse-toi faire »

Et Sylvie commença à lui malaxer les seins délicatement, ce n’était plus des messages, mais des caresses que lui prodiguait Sylvie. Satomi se laissait faire, Sylvie en profitait et palpait, brassait, pressait cette poitrine d’exception, elle eut un mal fou à retenir ses pulsions, elle aurait aimé l’embrasser, lui glisser une main dans sa petite culotte. Mais il ne fallait surtout pas brusquer les choses au risque de tout perdre, après un long moment à profiter de cette divine poitrine, Sylvie changea de position pour s’occuper du visage et de la tête de Satomi.
Satomi appréciait cette séance, elle était comme enfermée dans une enveloppe de coton, ce massage lui rappela aussi que son corps était en manque de tendresse voire de plaisir. Elle ressentait une sensation bizarre comparable à celle qu’elle avait quand son mari la cajolait avant de lui faire l’amour. Elle ne pouvait contrôler cet état, aveugle et soumise aux caresses et massages de Sylvie, son corps réagissait, une chaleur l’envahissait qui lui donnait envie de recevoir encore plus de caresses.
Sylvie termina cette séance, en écartant les deux jambes Satomi, avant de lui prodiguer un massage partant de chaque genou et remontant jusqu’au haut des cuisses. C’est à cet instant qu’elle remarqua que Satomi avait réagi à ses caresses, sa culotte blanche était souillée par une petite tâche humide placée au bon endroit. Cette découverte réjouit pleinement Sylvie, le but était atteint, elle avait gagné une bataille. Le soir, elle s’empressa de tout dévoiler à son Paul qui se mit à bander en imaginant la scène. Ils firent l’amour en parlant de Satomi et en se donnant l’objectif de s’accaparer les faveurs de la jeune femme.
Satomi quitta son amie requinquée mais aussi un peu troublée, elle avait ressenti qu’elle était en manque d’affection flagrant et que malgré ce bel après-midi auprès de Sylvie, Kévin lui manquait toujours. Ce soir-là, arrivée chez elle, elle repensa à son mari mais eu aussi une pensée pour Sylvie et le sentiment de bien-être que lui avait procuré sa nouvelle amie.
fin premier épisode

Chers lecteurs souhaitez-vous lire l'épisode 2?

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
Formidable
Posté le 3/07/2024

Anonyme
la suite svp
Posté le 4/06/2024


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Mon épouse, actrice
Visite surprise au travail de son épouse
Mon épouse a pris son pied avec 2 jeunes hommes
Femme délaissée
femme délaissée 2