Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Chère lectrice rousse aux petits seins : POV Candice (3ème partie)

Candice et Benoit sont plus que jamais amoureux. Depuis leur rencontre sur le site d'écriture érotique, leur libido est au beau fixe et leur alchimie est parfaite aussi bien sensuellement que sexuellement. Un beau matin, Benoit dort. Vêtue d'une nuisette sexy, Candice est époustouflée de cette vue.

Proposée le 27/11/2023 par Mysteriotic

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme


S'entendre dire qu'on est aimée, s'entendre dire qu'on est belle et qu'on nous aime, ce sont les plus beaux compliments que l'on puisse faire à une personne. Si mon cœur continue de pulser comme ça, je ne sais pas ce qu'il va en être de moi, ma parole ! Mais j'aime ça. Quand Benoit me serre contre lui, quand il me parle, je ne réponds plus de rien. Dans ces moments-là, j'ai juste envie de rester comme ça. J'ai juste envie de passer de bons moments auprès de lui. Les yeux dans les yeux, sans dire un mot, je souris à l'homme que j'aime. Je suis la femme la plus heureuse du monde. Mon amoureux laisse ses mains parcourir mon corps. Je ferme les yeux quelques instants, histoire de savourer la sensation de ces deux mains qui me caressent. Ce contact me donne encore un peu plus chaud. Au fur et à mesure que l'on se connaît, que notre relation évolue et progresse dans le temps, ces moments à eux seuls suffisent à me rendre humide. Ce n'est pas pour me déplaire, quand je sens que ma petite culotte est mouillée. Mon sang ne fait qu'un tour. Je décide de rompre le silence qui a commencé à s'installer dans la chambre. Je n'en fais qu'à ma tête. Je fais un peu plus sentir à Benoit le poids de mon corps. Je pose une main sur le visage de Benoit. Il m'attendrit, mon mystérieux.





Benoit me regarde. Je le regarde. Il me fait fondre. Benoit me sourit. Je lui souris. Je dépose tout doucement mes lèvres sur les siennes. Je ferme une nouvelle fois les yeux. Être avec mon homme me comble de bonheur. L'émotion m'étreint et me prend au corps. Elle ne me lâche plus. Que de chemin parcouru ensemble, depuis notre rencontre sur le site d'écriture érotique... Sur cette pensée, je me montre fougueuse et j'embrasse Benoit avec davantage d'ardeur. Je ne me retiens pas. Je ne me contrôle plus.

Pourquoi vouloir de meilleures choses lorsque le bonheur est là ? Benoit m'apporte de la joie et du plaisir. Pourquoi vouloir toujours plus beau, plus loin, plus haut ? Bon d'accord. Je lève la main et je plaide coupable. Je me rends coupable de plagiat. Je viens de paraphraser Étienne Daho. J'ai des étoiles plein les yeux lorsque Benoit me mate dans la salle de bain ou dans la chambre, quand il me dit que je suis belle et que c'est un honneur pour lui d'avoir une femme comme moi qui partage sa vie. Pourquoi vouloir décrocher la lune ? Atteindre le septième ciel, c'est quelque chose que j'aime. Quand Benoit me dit que je suis une sauvageonne doublée d'une jouisseuse voire même triplée d'une hédoniste, comment lui donner tort ?

J'ai faim, ce matin. Mais je n'ai pas envie de nourriture. C'est Benoit que je veux. Et là, c'est moi que j'ai envie qu'on mange. Je suis à point...





Au tour de Benoit de s'occuper de moi, quoi ! Ce n'est pas juste ! Nous devons être à égalité ! Il va me faire le plaisir de me rendre la monnaie de ma pièce. Qui plus est, je suis toute cuite et toute rôtie. Je suis prête à être dévorée. Pas de temps inutile à perdre. Cet homme m'appartient et je compte bien en profiter. D'une voix que je veux à la fois douce et sexy, je dis à Benoit que c'est à son tour de me donner du plaisir, de me procurer ce plaisir dont je ne peux pas me passer. Je pousse encore un peu plus le bouchon en lui demandant de retenir son souffle. Qu'il se tienne prêt. Là, ce dont j'ai envie, c'est de l'un de ces cunnis dont je raffole lorsque nous faisons l'amour. Sa petite barbe me chatouille lorsque son visage touche ma peau. Ce qui m'émoustille, c'est quand Benoit reste allongé sur le dos et que j'enjambe sa tête avant de déposer mon sexe sur sa bouche. Je n'en fais alors qu'à ma tête et c'est moi qui ai le dessus sur lui, là. Je me souviens de son message sur le site, à l'époque où l'on flirtait en virtuel. Benoit m'avait demandé si j'aimais dominer ou, tout du moins, si prendre le dessus pendant le sexe, ça m'excitait. Je lui avais répondu que je n'y voyais pas d'inconvénients. La première fois où je suis venue chez lui, j'avais décidé de ne plus m'épiler et de laisser mon pubis se couvrir de poils.





Je laisse un tout petit peu d'espace à Benoit pour qu'il puisse continuer de respirer. Je l'entends, Benoit. Il me dit qu'il aime que mon sexe soit comme ça. Je le sens. Je baisse les yeux et je vois qu'il frotte son nez sur mon mont de Vénus. Je ferme les yeux. Je savoure cette sensation. Je pose une main sur mon corps et je me caresse. Mon... dieu ! Qu'est-ce que j'aime quand Benoit fait des trucs comme ça... La voix de mon homme me ramène sur Terre. Mon chéri me demande s'il est possible que mon pubis reste tel qu'il l'est, là. Hmm... Pour Benoit, je ferais beaucoup de choses. Ce que dit Benoit, ça me fait chaud au cœur. Mon cœur, il bat tellement vite, tellement fort.

Et surtout... Surtout... Je n'en finis pas de mouiller. Du tac au tac, je dis à Benoit qu'il les aime, les belles "petites" chattes avec des poils. C'est à mon tour de frotter ma légère toison pubienne sur le nez de mon mystérieux. Je veux qu'il en apprécie à la fois la texture et l'odeur. J'entends un "Mmmh...". Quelques instants après, c'est un soupir qui me parvient aux oreilles. Benoit apprécie ma "petite" chatte à sa juste valeur. Je lui demande s'il a envie de me goûter. Il me répond qu'il a même l'intention de faire plus que ça. Je relève le propos car ça titille ma curiosité. Je fais l'étonnée, je fais semblant de ne pas comprendre où il veut en venir. Bon d'accord. Je plaide coupable une nouvelle fois et je l'avoue : je brûle d'envie de sentir les lèvres de mon amoureux sur moi. Je ne réponds plus de rien lorsque sa bouche s'unit à mon sexe. Et c'est ce que je fais : mon sexe se pose sur sa bouche. Je réduis un tout petit peu l'espace que j'avais laissé libre pour permettre à Benoit de respirer. Attention, hein ! Loin de moi l'idée qu'il manque d'air ! Mais d'un autre côté, je veux qu'il sente et qu'il sache à quel point je suis mouillée. Je n'ai pas besoin de dire quoique ce soit de plus. Non. Benoit tire la langue. Je le sens, ce premier coup de langue qu'il porte à mes nymphes. Il ne me laisse pas indifférente, ce coup de langue. Je laisse s'échapper un soupir. C'est ainsi que mon corps se met à onduler au rythme des coups de langue de mon amoureux.





????Je ne pense à rien. Je me sens bien. Ce n'est que du bonheur en barres, ce que Benoit me donne. Au fur et à mesure que nous faisons l'amour depuis la première fois où nous nous sommes vus pour de vrai, Benoit me connaît de mieux en mieux, intimement parlant. Et ce qui me plaît, c'est qu'il ne se repose pas sur ses acquis. Il est mon pendant masculin : il exhalte sa sensualité lorsqu'il se sent bien avec quelqu'un, quand il désire cette personne. Il aime autant que moi essayer de nouvelles pratiques, qu'elles soient sensuelles ou sexuelles.





Benoit connaît les mots pour me rendre toute feu, toute flamme. Quand il me dit qu'il m'aime, ça me fait chaud au cœur. Quand il me dit qu'il aime la tenue que j'ai choisi de porter pour la journée, je ne peux pas m'empêcher de faire un tour sur moi-même afin qu'il puisse l'admirer sous toutes mes coutures. Quand il m'embrasse dans le cou et qu'il me dit qu'il aime mon parfum, ça fait de moi la femme la plus désirée du monde. C'est MOI, Candice, la femme que Benoit aime. Et là, ses coups de langue me font perdre la raison.





Je me mords la lèvre. Impossible de me taire. C'est trop... bon, le plaisir que je ressens lorsque Benoit me lèche. Je me déchaîne. Mon corps ondule de plus belle. C'est un délice de sentir la langue de Benoit titiller mon sexe. Il s'y prend bien. C'est un bon lécheur, lui. MON lécheur, mon cunnilinguiste. Je ferme les yeux. Je souris. Je suis bien. Je suis heureuse.





Qu'est-ce que c'est agréable lorsqu'une personne, qu'elle soit homme ou femme et quelque soit son orientation sexuelle, se focalise sur les caresses qu'elle vous donne et qu'elle est à l'écoute de vos réactions. À chaque fois, c'est un plaisir pour moi d'être léchée par Benoit. Je ne pense à rien lorsqu'il me fait un cunnilingus. Il sait que je raffole de ça. Je débranche tout et je me concentre sur les sensations que j'ai. J'ai toute confiance en l'homme avec qui je suis et je sais que j'ai du plaisir. Il s'y prend bien. Je sais même que je vais être en mesure de jouir, incessamment sous peu. Quel délice c'est. Et quel pied je prends ! C'est un plaisir de sentir que je suis trempée. C'est un plaisir de sentir la langue titiller les coins et les recoins de mon sexe. C'est un plaisir pour moi de m'offrir tout entière à l'homme que j'aime. Je veux que Benoit prête attention à la manière dont je réagis à ses coups de langue. Je veux que Benoit entende à quel point j'y suis réceptive.





C'est trop... bon, le plaisir que Benoit me donne. Je ne m'en lasse pas. Et j'aurai beau dire... Je ne suis jamais rassasiée. Je parle à Benoit, je lui demande si ça va. Je le prends en compte, je lui demande s'il a besoin d'air. Je me soucie de lui, je retire mon minou de sa bouche pour qu'il puisse respirer. Ça me tient à cœur. Oui, j'aime le sexe avec Benoit. Oui, j'aime le plaisir... et les orgasmes qu'il me procure. Oui, j'en suis insatiable.





Je donne à Benoit le temps de trouver son second souffle. Ça tombe bien, à vrai dire. Ça me permet à moi aussi de calmer mes ardeurs. Oui. Ce n'est pas plus mal. Je desserre l'étau que mes cuisses forment autour de la tête de Benoit. Je me relève et je viens de nouveau m'allonger sur lui. J'ai besoin de sentir et de m'imprégner de nouveau de la chaleur de son corps. Hmm... Oui. Je suis bien, dans les bras de Benoit.





Je tends une main et je la pose tout doucement sur la joue de mon chéri. Je lui dis qu'il ne sait pas à quel point je suis heureuse avec lui. Je plonge mes yeux dans les siens et j'approche mes lèvres des siennes. Là. Nos lèvres se retrouvent. Je ferme les yeux. Je savoure ce baiser. Je me laisse emporter par l'amour que j'ai pour Benoit, par la passion qu'il m'inspire. Ce baiser a la saveur de son amour pour moi ET de ma cyprine. Je me délecte de ce que mon corps sécrète.







L'amour et la passion m'inspirent particulièrement, ce matin. Je n'ai jamais été aussi que je le suis de Benoit. Je ne maîtrise plus rien. Je laisse mes désirs et mes envies me guider. Je me redresse et me voilà à califourchon sur mon mystérieux. Je pose mes doigts sur le bas de ma nuisette et je la remonte. Plus elle remonte, plus elle dévoile mon corps. Je finis par l'enlever complètement. Là. Je suis entièrement nue.

































??????

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

Histoire-Erotique.org lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Chère lectrice rousse aux petits seins : POV Candice (2ème partie)
Chère lectrice rousse aux petits seins : POV Candice (1ère partie)
Chère lectrice rousse aux petits seins 2 (3ème et dernière partie)
Chère lectrice rousse aux petits seins 2 (2ème partie)
Chère lectrice rousse aux petits seins 2 (1ère partie)